Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jacqueline Lejeune, PDG de Walygator : « nous voulons créer de l’emploi, pas le détruire ! »

Publié le par Julien Freyburger

Photo Jacqueline Lejeune

 

Madame Lejeune, pourquoi avez-vous repris Walygator ?

Je suis lorraine, très attachée à ma région. Je ne souhaitais pas voir partir en friches un parc qui permet aux habitants du secteur de pouvoir accéder à des loisirs aussi proches. Je suis également très concernée par l’emploi des jeunes et moins jeunes, étant consciente du taux de chômage important en Lorraine, et particulièrement dans les vallées industrielles.

Avez-vous été aidée par la municipalité de Maizières-lès-Metz ?

J’ai été très surprise de constater que deux jours après la reprise, Monsieur le Maire de Maizières-lès-Metz nous a critiqués à la radio sans même nous avoir rencontrés…

Etes-vous toujours aussi motivée d’avoir repris ce parc ?

Malgré les bâtons dans les roues que j’ai eus, je suis plus motivée que jamais, surtout quand je vois ces 300 jeunes arriver le matin au parc avec le sourire, tout contents d’avoir du travail.

Des bâtons dans les roues ?

Ah oui ! Ca c’est sûr, la mairie de Maizières ne m’a pas épargnée… je crois qu’ils ont passé beaucoup de temps à chercher ce qu’il pouvait faire pour empêcher le parc d’ouvrir. Ils m’ont demandé plus de documents qu’à tous mes prédécesseurs réunis, mais ça me donne encore plus envie de continuer à la tête d’un parc rénové et super accueillant pour tous les visiteurs. Et puis, c’est de l’activité pour toutes les entreprises de la région et de l’emploi pour notre région !

Que souhaitez-vous pour l’avenir ?

 

Un vrai partenariat avec la mairie et ses élus, comme l’ont tous mes collègues à la tête des autres parcs !


Publié dans Maizières-lès-Metz

Partager cet article

PRIORITE A LA PARTICIPATION DES CITOYENS ET AU SERVICE DES MAIZIEROIS

Publié le par Julien Freyburger

A Maizières, nous avons la chance de pouvoir nous connaître ou, au moins, d’entrer facilement en contact. 11 000 habitants, cela reste une ville « à taille humaine » !

 

Associer les Maizièrois aux décisions qui les concernent

Il faut de la volonté et un peu de méthode pour associer le plus grand nombre aux décisions qui nous concernent tous. L’époque où un maire prenait seul des décisions qui s’imposaient à tous est révolue.

 

Nous avons la conviction qu’une large et vraie concertation doit être organisée avant qu’un projet important soit mis en œuvre.

 

C’est tout le contraire que nous subissons aujourd’hui : le maire sortant prend seul des décisions qui impactent la vie des Maizièrois. Les habitants ne sont presque jamais écoutés. Les exemples sont nombreux : extinction de l’éclairage public (11 000 personnes placées devant le fait accompli, du jour au lendemain), projets d’envergure présentés alors qu’aucun riverain (habitant ou commerçant) n’a été réellement consulté (réaménagement de la Grand Rue, par exemple), travaux non signalés et qui durent très longtemps en raison des rectifications à apporter…

 

Il y a encore moins bien : la réforme des rythmes scolaires a été appliquée dans l’urgence, à la rentrée 2013, alors que les familles s’étaient prononcées à 65 % pour une application à la rentrée 2014. Pire, la décision était prise avant même que la consultation des parents soit organisée… La fatigue des enfants et l’épuisement des familles reviennent dans de nombreux échanges avec vous, sans parler des coûts supplémentaires.

 

Pendant ce temps, les conseils de quartier ont été désertés par la plupart de leurs membres, déçus de constater que leur avis ne comptait pas, ou si peu…

 

La majorité sortante affirme qu’ « il est préférable de décider et d’écouter ensuite »… Il faut changer de méthode et organiser une concertation avant de prendre une décision ferme et définitive, acceptée par le plus grand nombre. C’est préférable et cela produit de meilleurs résultats.

 

Assurer un meilleur service aux Maizièrois

La mairie de Maizières, c’est avant tout un ensemble de services publics à destination des Maizièrois. Il ne faut pas hésiter à innover pour améliorer la qualité du service public et à en faciliter l’accès à l’ensemble de la population.

 

Aujourd’hui, malgré l’investissement d’employés municipaux qui, la plupart du temps, font tout pour bien faire, le constat est simple : Maizières peut et doit mieux faire. Il est anormal que les rendez-vous avec le maire soient si difficiles à obtenir (et encore, quand ils ont lieu). Il est aussi anormal que l’ambiance et la qualité des relations humaines soient aussi médiocres. Quant à la prise en considération des attentes et des besoins, de vrais progrès sont possibles, pour peu que la Ville s’en donne les moyens.

 

Il faut regarder la réalité en face et ne pas tomber dans l’autosatisfaction permanente, ce qui est la marque de fabrique de la majorité sortante.

 

Nous avons la conviction qu’avec la volonté de faire et d’innover, les services publics maizièrois seront davantage encore au service des Maizièrois.

 

Les principales propositions de notre liste Maizières Ensemble – Priorité Maizières :


LA PARTICIPATION DES CITOYENS

Organiser une vraie concertation avec la population ou les riverains concernés avant d’engager des travaux ou de mettre en œuvre un projet important.

 

Sur les sujets essentiels, consulter officiellement la population et respecter le choix exprimé par les Maizièrois.

 

Créer et pérenniser un vrai conseil municipal des enfants (de 9 à 14 ans), doté de moyens de fonctionnement propres (cela doit être fait sérieusement, au contraire de l’initiative prise par le maire sortant qui n’avait été qu’une mesure « cosmétique », aussi vite terminée qu’elle avait commencé).

 

Fédérer les jeunes de Maizières dans un conseil municipal des jeunes (de 14 à 18 ans), doté de moyens de fonctionnement propres, de façon à mieux cibler les attentes des adolescents de Maizières qui sont les grands oubliés de la municipalité sortante. Associer les jeunes Maizièrois à des projets culturels et d’animation à travers le travail de leurs représentants.

 

Redonner vie aux conseils de quartier qui seront fédérés, au même titre que le « conseil des Sages » (personnalités emblématiques de notre Commune) au sein du Conseil consultatif communal dont la fonction principale sera d’enrichir et d’orienter l’action de la Municipalité.

 

Travailler très régulièrement avec les représentants des associations, véritable richesse de notre Commune, et prendre en considération leurs attentes et leurs souhaits de façon plus efficace.

 

Organiser des échanges réguliers avec les commerçants et les entreprises de Maizières pour suivre et amplifier l’animation commerçante de la ville et développer des partenariats tournés vers l’emploi des Maizièrois (il n’est pas normal que les demandeurs d’emplois de Maizières profitent aussi peu des opportunités qui existent dans la commune). Etre réceptifs à leurs idées et à leurs souhaits (plutôt que d’ignorer leurs attentes, ce qui est malheureusement le cas aujourd’hui).


LE SERVICE DES MAIZIEROIS

Organiser, chaque samedi matin, une permanence du maire qui recevra les Maizièrois sans rendez-vous. Permettre, pour les sujets les plus importants qui nécessitent plus de temps, des rendez-vous avec le maire dans un délai très bref.

 

Créer, au sein du « Bureau du maire », une cellule d’intervention rapide, pour venir en aide ou en soutien aux Maizièrois qui se trouvent dans une situation nécessitant une réaction efficace et immédiate (handicap, logement, démarches administratives, juridiques ou d’ordre professionnel ou social…). Organiser ce travail en lien notamment avec le Centre Communal d’Action Sociale, la Maison de l’Emploi, les bailleurs et les associations caritatives.

 

S’adapter aux horaires de travail des Maizièrois et, sur la base du volontariat des employés municipaux, organiser une permanence des services « grand public » de la mairie une fois par mois en fin de journée (jusqu’à 20 heures) et une fois par mois le samedi-matin (de 9 heures à midi).

Publié dans Maizières-lès-Metz

Partager cet article

PRIORITE A LA TRANQUILLITE DES MAIZIEROIS

Publié le par Julien Freyburger

La tranquillité et la sécurité des Maizièrois doivent être une priorité pour la municipalité. On ne peut se sentir bien dans sa ville que si l’on vit dans un environnement paisible et sûr.

Pour parvenir à une situation satisfaisante pour le plus grand nombre, 2 conditions doivent être respectées : il faut être à l’écoute des riverains et se doter des moyens adéquats.

Or aujourd’hui, ces conditions ne sont pas remplies à Maizières. Il est inacceptable que le maire sortant, sans associer ni la population, ni même le conseil municipal, ait pris seul la décision de couper l’éclairage public la nuit dans 90 % des rues de la commune. Tous les Maizièrois ont été placés, du jour au lendemain, devant le fait accompli, le « fait du prince ».

Malgré les nombreux problèmes suscités par cette décision arbitraire (dégradations, vandalisme, vols de pneus, vols d’essence…), le maire sortant persiste et signe. Pire, il nie les difficultés en affirmant qu’ « à peine 1% des habitants expriment une crainte »… Qui a-t-il sondé pour parvenir à un tel résultat ? Sûrement les quelques personnes qui l’entourent et qui n’ont pas osé le contredire.

Ce n’est pas responsable et respectueux de la part du maire de dissimuler la réalité de la situation aux Maizièrois et d’affirmer qu’ « il n’y a pas d’insécurité à Maizières, seulement un sentiment d’insécurité ».

Par ailleurs, les coûts liés à la prolifération des dégradations explosent. Un seul exemple : la prime d’assurance des bâtiments publics a doublé en 2013, passant de 20 000 à 40 000 euros, parce que les actes de vandalisme ont eux-mêmes doublé. Sans parler des nombreuses dépenses non prises en charge par l’assurance et des frais exposés par les Maizièrois victimes de vols…

On parvient à un résultat surprenant : nous n’avons plus d’éclairage dans 90 % des rues mais les dépenses s’envolent en raison de l’augmentation des vols et dégradations.

 

Il faut regarder la réalité en face et changer de méthode. C’est ce que nous nous emploierons à faire si vous le voulez.

 

Les principales propositions de notre liste Maizières Ensemble – Priorité Maizières :

Rallumer dès le mois d’avril l’éclairage public et entamer une consultation de tous les Maizièrois, quartier par quartier voire rue par rue (car nous ne disposons pas tous du même type et du même nombre de lampadaires en fonction de l’endroit où l’on habite) pour envisager ensemble comment réduire l’éclairage tout en maintenant des repères lumineux.

Prendre en considération et respecter la vie et l’avis de chacun avant de décider (de nombreux Maizièrois, dont des femmes vivant seules et ayant souvent charge de famille, ont des horaires de travail décalés et se rendent ou reviennent de leur travail alors que leurs rues sont plongées dans l’obscurité totale).

Renforcer et diversifier les moyens humains et matériels de la police municipale.

Etendre les horaires de fonctionnement de la police municipale, notamment aux moments où les vrais problèmes se posent.

Informer les Maizièrois des problèmes qui existent sans leur cacher la réalité (le but n’est pas de susciter un climat de peur mais de prévenir pour que chacun puisse prendre les précautions nécessaires).

Placer l’espace public maizièrois sous vidéo-protection : avec des spécialistes de la sécurité publique (cadres de la police, experts en vidéo-protection, juristes spécialisés),nous avons défini un plan de vidéo-protection raisonnable et adapté à Maizières comprenant l’installation de caméras, le suivi et le traitement des images et la maintenance des infrastructures (la configuration de notre ville permet de limiter considérablement l’investissement à effectuer). Cette réalisation dissuadera les auteurs potentiels d’infractions de passer à l’acte et contribuera à relever le taux d’identification et d’interpellation des délinquants.

Publié dans Maizières-lès-Metz

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>