Nicolas Sarkozy, " l’Usain Bolt " de la politique !

Publié le par Julien Freyburger

Le déplacement de Nicolas Sarkozy à Gandrange et à Metz, une semaine après sa visite à Hambach et sa participation à la table ronde organisée à Woippy, a pris de court ceux qui émettaient des doutes sur le respect de ses engagements.

 

Par cette venue inopinée mais opportune en Moselle hier après-midi, le Président de la République a voulu atteindre trois objectifs.

En allant
à la rencontre des principaux intéressés, Nicolas Sarkozy a honoré sa promesse de revenir à Gandrange. Après le travail et les progrès accomplis depuis sa première venue, il a matérialisé sa volonté de soutenir la sidérurgie lorraine en se rendant une nouvelle fois sur place. On le sait, la présence du Président de la République, au-delà de la satisfaction des uns et des critiques émises par les autres, est toujours un acte signifiant. Les annonces effectuées, dont certaines étaient envisagées, ne sont pas neutres pour la Moselle. La confirmation de l'énorme commande de rails et l'annonce d'investissements importants sont autant de bonnes nouvelles à saluer.


En se rendant dans la capitale régionale, il a manifesté l’attachement qu’il porte à la ville de Metz, lourdement affectée par l'indispensable restructuration de l'Armée mais pas oubliée, si l'on en juge par les annonces concrètes faites par le Chef de l'Etat, tout particulièrement l'arrivée d'un régiment dans l'agglomération.


Et puis, par l’effet de surprise de cette visite, il a voulu, d'une certaine façon, inciter les décideurs politiques mosellans à faire montre d'audace et d'imagination et à se concentrer sur les vrais enjeux.

 

En bousculant les habitudes, en encourageant le renouvellement des hommes et des idées, il est plus proche d’Usain Bolt que des vedettes des années 70.

 

Commenter cet article

Chilla Christian 16/10/2009 13:20


Bonjour Julien,à mon avis il n'avait pas le choix après l'erreur qu'il avait fait,hélas les adhérents sont toujours oubliés ...mais c'est vrai qu'il n'y a pas d'élections proches.
Amicalement Christian


Julien Freyburger 10/12/2009 18:01


Bonjour Christian. Les adhérents ont été invités à Strasbourg depuis, ce qui traduit une volonté, des efforts...
Amicalement.