Maurice Demange nous a quittés. Maizières-lès-Metz perd un grand Maire, la Moselle une grande figure du Gaullisme.

Publié le par Julien Freyburger

En ce vendredi 25 novembre 2011, Maizières-lès-Metz est en deuil. Nous sommes tous en deuil. Nous venons de perdre un Ami, un vrai Ami. C’est une grande figure de la Résistance et du Gaullisme qui s’en va.

 

Le parcours de Maurice Demange épouse complètement l’histoire contemporaine de la Moselle et de sa Ville, Maizières-lès-Metz. Figure de la Résistance, Maurice Demange s’est rangé très tôt derrière le Général de Gaulle. Homme de conviction, de force et de courage, il a façonné le visage de Maizières, ville martyre qui a tant souffert sur le chemin de la Libération de Metz. Homme voué à l’intérêt général, il a tant fait pour que Maizières retrouve sa place, son rang dans cette Moselle qu’il affectionnait tellement. Populaire, il aimait les gens, d’où qu’ils viennent et quoi qu’ils fassent dans la vie. Les Maizièrois lui doivent beaucoup.

 

Je me souviens de son amitié, de sa générosité, de son soutien sans faille, lui qui, de plus de cinq décennies mon aîné, trouvait toujours les ressources nécessaires et les mots qui convenaient pour nous encourager et nous donner des conseils. Avec son épouse, il a encore participé à notre pique-nique annuel, à la rentrée, se montrant, comme à son habitude, chaleureux et disponible.

 

C’est avec une immense tristesse mais aussi la force qu’il a su transmettre que je vis aujourd’hui le départ de celui que les Maizièrois appelaient affectueusement « Maurice ».

 

A son épouse Odile, à sa famille et à tous ses proches, je présente mes condoléances attristées les plus amicales. Nous pensons tous bien à vous, Monsieur Demange, Cher Maurice.

 

P1100026.JPG

Publié dans Autour de Metz

Commenter cet article