Le coût des primaires socialistes risque de s’alourdir : le PC fait "sauter la banque"... Le PS va devoir payer !

Publié le par Julien Freyburger

Comme de nombreux candidats aux élections cantonales, j’ai demandé aux communes de mon canton la communication des listes électorales. Rien d’exceptionnel à cela : la Loi prévoit expressément cette possibilité.

 

Je n’ai rencontré aucune difficulté de la part des différentes municipalités si ce n’est que la Ville de Talange a exigé que je m’acquitte de la somme de 30 euros en échange de la transmission par mail de sa liste électorale. Bien que présentée avec courtoisie par les services municipaux, cette exigence, posée par une délibération du Conseil municipal, est manifestement illégale dans cette hypothèse puisque selon une jurisprudence constante, le coût de la transmission doit être rigoureusement proportionné au support utilisé (de la gratuité pour un mail à quelques euros pour un cédérom).

 

La période de la campagne et de l’après-campagne ayant été très chargée, j’avais oublié cet épisode jusqu’à la réception à mon domicile d’un document du Trésor Public exigeant le paiement de la somme de 30 euros, faute de quoi des poursuites pourraient être engagées à mon encontre. L’administration fiscale fait ici très correctement son travail, ni plus ni moins…

 

Cette situation ubuesque me conduit à poser une vraie question au sujet de l’organisation des primaires socialistes, d’autant que la municipalité de Talange compte d’éminentes personnalités politiques en son sein, au premier rang desquelles le Sénateur Jean-Marc TODESCHINI, Premier Secrétaire du PS de la Moselle et, par ailleurs, Maire-Adjoint de Talange donc membre de tout premier plan de l’Exécutif municipal !

 

Pour organiser ses primaires, le Parti Socialiste demande à toutes les communes de France la communication de leurs listes électorales. Or, si toutes les communes agissent de la même façon que la municipalité PS-PC de Talange, l’addition risque d’être salée pour la rue de Solferino !  

 

Rien de tel qu’un petit calcul pour s’en rendre compte.

 

La Moselle compte 730 communes. L’opération est par conséquent très simple : 730 communes X 30 euros = 21 900 euros ! Au niveau national, il y a 36 681 communes, soit un coût de : 36 681 X 30 euros = 1 100 430 euros !

 

On le constate aisément, l’attitude du Parti Communiste conduit à faire « sauter la banque » socialiste avant même le début de la campagne électorale !

 

Une dernière question se pose : si un candidat non élu aux élections cantonales, simple conseiller municipal, doit payer 30 euros en échange de la communication d’une liste électorale (ce qui a bien sûr été fait), pourquoi le puissant Parti Socialiste, qui prône en permanence la Justice et l’Equité, ne ferait-il pas de même ? Des discours aux actes, il y a parfois un chemin plus long que prévu.

Publié dans Autour de Metz

Commenter cet article