Communiqué - ArcelorMittal : la gauche cherche des slogans, le gouvernement des solutions.

Publié le par Julien Freyburger

Comme tous les Lorrains, je déplore la décision d’ArcelorMittal de repousser le redémarrage des hauts fourneaux de Florange. Cela renforce l’insécurité des salariés du site de Florange-Hayange ainsi que des employés des entreprises sous-traitantes.

 

Tous les décideurs lorrains doivent aujourd’hui se battre pour favoriser la reprise de l’activité. Pour ma part, je suis décidé à poursuivre ce combat en actionnant tous les leviers possibles, tant au plan national qu’européen.

 

Face à cette situation préoccupante, je dénonce l’attitude déplacée d’Aurélie Filippetti qui exploite cette situation à des fins exclusivement politiciennes. Il faut être humble en la matière : les plus grandes saignées de l’histoire de la sidérurgie ont eu lieu sous des gouvernements socialistes. Les Lorrains s’en souviennent.

 

Hier, le PS était déçu des résultats meilleurs que prévus de la croissance française.

 

Aujourd’hui, il compte tirer profit d’une situation difficile et inquiétante pour les salariés et pour notre région.

 

Nous ne devons pas nous battre à coup de slogans mais trouver des solutions concrètes. C’est le cas du projet Ulcos pour lequel le Gouvernement a déjà programmé 150 millions d’euros et se bat quotidiennement pour obtenir le feu vert de l’Union européenne.

Commenter cet article