Question à Diam's et aussi aux autres...

Publié le par Julien Freyburger

Hier, j'étais invité par mon frère à déjeuner. Un dimanche de fin d'été agréable et tranquille au milieu d'une activité redevenue soutenue, rentrée oblige. Les vacances sont déjà loin.

En musique de fond, les titres diffusés par la chaîne musicale Virgin 17. De quoi agrémenter l'échange sans le perturber. Changement de genre et de rythme au moment de la diffusion d'un best of de la chanteuse Diam's. Un vrai talent et un engagement à gauche sans retenue.

Tout cela ne me perturbe pas, bien au contraire. Certaines de ses oeuvres me plaisent et l'engagement politique, quel qu'il soit, suscite chez moi le respect. Question d'histoire et de parcours personnels. Une vraie passion aussi.

Au long du repas, nous avons eu droit à l'ensemble des compositions de la chanteuse "rap" que nous avons écoutées d'une oreille plutôt distraite.

Puis vinrent les paroles suivantes : "les fachos ont des flash-ball". Ce n'était pas la première fois que je les entendais mais elles m'ont marqué plus qu'à l'accoutumée. Sans doute une marque de nervosité due à la fausse bonne conscience d'une partie de la gauche dont Diam's fait partie intégrante depuis son soutien appuyé à Ségolène Royal et ses propos publics dénués d'ambiguïté et - il faut bien le dire - qui n'ont jamais souffert d'aucune nuance.

Sans se pencher ici sur les aspects techniques de cette arme "à létalité atténuée" utilisée par les forces de l'ordre, il convient de se demander si Diam's (et d'autres ! ) vivent dans la même société que le citoyen moyen.

Disons les choses sans ambages : les policiers ne sont pas des "fachos" et il est heureux qu'ils puissent se défendre et intervenir quand la situation le leur impose. Comme bien d'autres personnes, je regrette infiniment que la violence fasse partie intégrante de notre monde et que les banlieues et autres quartiers de notre Pays ne soient pas uniquement peuplés par des "enfants de choeur".

Pour assurer la protection des personnes et des biens, pour que l'ordre républicain soit le même pour tous les citoyens, il est indispensable que les forces qui le servent disposent des moyens nécessaires à leur mission et que ces derniers soient utilisés à bon escient, dans le respect des règles.

Ce propos me paraît acceptable, même aux yeux de ceux qui se prétendent, à tort ou à raison, "défenseurs des libertés". La sécurité n'est-elle pas, d'ailleurs, l'une des premières libertés ?

Publié dans En France et Ailleurs

Commenter cet article

Philippe 29/12/2009 15:22


Une phrase dans la chanson "Enfants du désert", toujours de la chanteuse Diam's m'interpelle et me laisse hagard :
"Triste pays qui compte sur les voix de Le Pen,
Pour qu’accèdent au sommet des gros capitalistes de merde"
Que faut-il comprendre dans cette phrase? Qui est visé? L'ancien président de la République?
...


Julien Freyburger 31/12/2009 18:03


Je ne sais pas non plus qui est visé... Diam's rend la France responsable de ses propres questionnements et difficultés. Un peu facile, non !?


Céline U. 07/09/2009 18:53

Je trouve scandaleux de comparer les forces de l'ordre à des fachos ! Les policiers sont nécessaires au maintien de l'ordre mais sont de moins en moins considérés par certaines personnalités politiques. Enfin... ça dépend des circonstances : Mme ROYAL avait quand même proposé que chaque femme policier soit raccompagnée à son domicile, après que l'une d'entre elle ait été agressée ! En revanche, si un policier se défend, on le traite de facho... On se demande ensuite pourquoi un quartier s'embrase quand un jeune meurt. Ferait-on tant de cas de la mort d'un policier ? Je l'espère... mais je n'en suis plus sûre...

Jonathan Leidner 07/09/2009 15:28

La sécurité est bien l'une des toutes premières libertés à mes yeux. C'est une des raisons qui fait que cela a toujours été un sujet important en France, comme partout dans le monde.

Nous avons une police qui n'est pas parfaite, c'est certain, mais existe t-elle ? En tout cas, elle fait son travail le mieux possible, il ne faut pas oublier que ces personnes risquent leur vie tous les jours pour notre sécurité, par passion, parce que ce n'est pas le salaire qui attire en générale dans ce métier !

Mlle Diam's devrait penser à cela aussi... Parfois, on peut se demander si la gauche vit dans le même monde que nous...