Vous avez dit "démocratie participative" ?

Publié le par Julien Freyburger

L'expression, popularisée par la candidate Royal à l'élection présidentielle, a de quoi séduire. Le concept, bien qu'un peu vague à mes yeux, n'en est pas moins intéressant.

Je ne suis pas le seul, loin de là, à m'en être aperçu puisque aucune enceinte démocratique, aucun débat digne de ce nom, ne saurait aujourd'hui se passer de ces deux mots magiques. Pas un édile, de droite ou de gauche, pour faire fi de cette démocratie participative qui fleure bon la citoyenneté active, l'échange, l'ouverture.

Qu'en est-il réellement ? A n'en pas douter, cette idée populaire doit trouver à s'appliquer de façon satisfaisante par endroits quand ceux qui impulsent le mouvement sont sincères et véritablement engagés. Bref, lorsqu'on n'use pas de faux-semblants.


Je ne sais ce que donnera la démocratie participative selon la nouvelle municipalité messine, qui a créé des comités de quartier, un conseil économique et social local, un conseil municipal des enfants et un conseil local de la vie étudiante.


S'agissant de ma commune, Maizières-lès-Metz, mon avis est nettement plus tranché. D'abord parce que je me suis intéressé à ce sujet que le maire utilise à tout bout de champ. Que l'on participe à une manifestation ou à une séance du conseil municipal, qu'on lise la prose municipale dans le journal de la commune ou sur son site Internet ou que l'on écoute religieusement la parole officielle diffusée sur la télévision locale, on ne peut échapper à l'expression magnifiée par le premier magistrat de "MLM".

Pour quelle réalité ? A dire vrai, bien peu de choses. Et l'élu maizièrois fier de sa commune que je suis l'est nettement moins quand il se doit de répondre à cette question. Le conseil municipal des enfants créé il y a quelques années a disparu sans laisser d'adresse après une durée de vie malheureusement très courte. Quant aux conseils de quartier, contrôlés qu'ils sont par une majorité municipale qui a inventé la vidéo-surveillance sans vidéo, ils ont une vie si intense que le maire est bien en peine de nous fournir ne serait-ce qu'un embryon de début de rapport d'activité. Mais il s'engage à y remédier dans les meilleurs délais... les paroles n'engageant que ceux qui les reçoivent !

Comprenez-moi. A l'aune de ce qu'un citoyen et élu maizièrois peut être amené à connaître en matière de démocratie participative, que le doute et quelques questions légitimes soient permis.

Publié dans Autour de Metz

Commenter cet article

Adamczyk 07/04/2009 15:15

Or donc ça y est la toile vient de faire un nouvel adepte de ce qu'Internet peut et doit apporter pour suppléer une presse locale aux ordres et des canaux de communication locaux serviles.Il y a comme un heureux vent de liberté à Maizières tu en es aussi porteur alors bon vent à ton expression libre.