Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Au campus des Jeunes UMP de Lorraine

Publié le par Julien Freyburger

A l'invitation de Matthieu Dap, responsable des Jeunes Populaires de Meurthe-et-Moselle, je me suis rendu ce week-end à Ville-en-Vermois où se tenait le campus régional des jeunes de l'UMP.

J'ai eu l'occasion d'intervenir devant des participants motivés et déterminés à se battre pour l'avenir de notre pays. Il y a beaucoup d'idées et un enthousiasme communicatif chez les plus jeunes. Ils ont un rôle essentiel à jouer, particulièrement dans la préparation des élections locales qui devront permettre un vrai renouvellement, sur l'ensemble du territoire.

 

IMG 8116

 

Accueillies par le maire Jean-François Guillaume, plusieurs personnalités ont effectué le déplacement, parmi lesquelles Jacques Lamblin, député-maire de Lunéville, Etienne Mangeot qui a brillamment porté nos couleurs aux législatives dans le Pays-Haut, mon amie Nadine Morano et Laurent Wauquiez qui incarne un véritable espoir pour l'UMP au plan national. J'adhère pleinement aux idées que Laurent défend avec beaucoup d'intelligence, particulièrement en ce qui concerne les classes moyennes, souvent citées et pas toujours réellement considérées.

 

IMG 8125

 

Bravo aux organisateurs et à tous ceux qui ont pris une part active à ce rendez-vous de rentrée très réussi !

Partager cet article

ArcelorMittal : que sont les promesses socialistes devenues ?

Publié le par Julien Freyburger

Au fur et à mesure que les journées passent, l'inquiétude grandit en Moselle dans l'environnement du site ArcelorMittal de Florange-Hayange. L'annonce de la réunion d'un comité d'entreprise demain n'est pas de nature à rassurer, au contraire.

Chaque Lorrain, chaque Mosellan souhaite de toute son âme une issue favorable à cette période d'incertitude très douloureuse pour les salariés et leurs familles mais aussi pour toute une région.

Si j'en juge par toutes les réflexions entendues ces derniers jours, un premier enseignement s'impose dès maintenant : où sont passés les engagements pris par certains candidats socialistes pendant l'élection présidentielle et les législatives qui l'ont suivie ? On est loin de ce moment où, à l'initiative d'une candidate à la députation devenue ministre, les bouchons de champagne ont sauté dans l'enceinte même de l'usine...

Même si l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy a été brocardé de façon inédite et choquante par des partisans de M. Hollande qui sont incontestablement sortis de leur rôle, je ne souhaite pas que de tels comportements se reproduisent à l'initiative cette fois de l'actuelle opposition. Ce n'était pas digne et le changement de circonstances ne modifie en rien l'indignité de ce qui s'est passé il y a quelques mois.

Plus simplement, mais aussi plus sainement, les Lorrains sont en droit d'attendre aujourd'hui que le Président de la République et le Gouvernement prennent leurs responsabilités et viennent en soutien des salariés d'abord ainsi que des élus locaux de tous bords, dont ceux qui représentent le PS et qui, manifestement, ne bénéficient plus des mêmes relais qu'avant.

On aimerait aussi que le Ministre en charge du redressement productif sorte d'un silence assourdissant, faute de quoi il risque, à l'instar des autres membres de l'exécutif, de se muer en représentant du déclin industriel.

Partager cet article

Scoop : le Sénateur Masson n'est pas seul, je lui apporte mon soutien !

Publié le par Julien Freyburger

Communiqué de Julien FREYBURGER

Chef de file de l'UMP de la 1ère circonscription de la Moselle (Metz I)

Conseiller municipal de Maizières-lès-Metz

 

 

La conférence de presse du Sénateur Masson m’a ouvert les yeux : il a raison sur plusieurs points. Je lui apporte donc mon soutien.

 

« Le drame de la région est de ne pas avoir eu de grands hommes politiques depuis Schuman et Mondon »

C’est vrai. Quel dommage que le jeune élu qu’était Jean-Louis Masson dans les années 70 ait depuis gâché son potentiel en privant Metz, la Moselle et la France d’un parcours qui aurait pu être brillant et fédérateur.

 

« Archi-pour la limitation du cumul des mandats »

Ce serait une bonne chose, notamment en limitant le cumul des mandats dans le temps et dans l’espace. Au milieu d’autres fonctions, M. Masson, qui totalise plus d’un siècle de mandats cumulés, est parlementaire et conseiller général depuis bientôt 40 ans, ce qui est la meilleure façon de priver un territoire de perspectives d’avenir et d’un renouvellement politique.

 

« Il n’y a que des nuls chez les jeunes »

C’est en partie vrai mais cela s’explique. Quels jeunes les vétérans comme lui ont-ils réellement promus et soutenus ? Aucun. Au contraire, c’est la chasse aux plus jeunes qui est régulièrement organisée par ceux qui ne veulent pas céder un pouce de leurs prérogatives.

 

« Il nous aurait fallu une Aurélie Filippetti de droite mais malheureusement on n’a pas ça »

C’est encore vrai. L’UMP manque de jeunes femmes engagées dans la vie politique à Metz et en Moselle. Cela nous renvoie d’ailleurs à la place des jeunes que les vétérans ont tant de mal à leur faire.

 

Ce manque de solidarité et cette stratégie très individualiste me conduisent à la conclusion suivante :

« Il nous aurait fallu un Jean-Louis Masson de gauche mais malheureusement on n’a pas ça ».

Partager cet article