Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Elever le débat

Publié le par Julien Freyburger

Au petit jeu des (plus ou moins) bons mots et des formules destinées à faire parler, personne ne peut vraiment donner de leçons aux autres. Ni la gauche ni la droite ni les autres. Cela peut faire sourire mais au final le "bilan coût / avantages", pour reprendre une expression juridique, est négatif.

 

Loin de moi l'idée de bannir l'humour de la vie politique car il est indispensable aux échanges humains, que ces derniers aient lieu dans un cadre institutionnel ou pas.

 

On ne peut en revanche pas dire la même chose des petites phrases assassines et des pseudo-révélations qui n'en sont pas. Bien sûr, leurs auteurs sont parfois momentanément récompensés en obtenant satisfaction sur tel ou tel sujet ponctuel, profitant ainsi de la crédulité de leur auditoire. C'est ainsi que j'ai pu apprendre de la bouche de certains de mes interlocuteurs que j'aurais fait ou dit ceci ou cela, ce qui s'est révélé rigoureusement inexact. Cet exemple est bien modeste au regard d'autres situations qui concernent des élus nationaux.

 

C'est une bonne illustration d'une façon de faire de la politique dont les Français sont lassés. Pace que cela n'apporte rien d'intéressant au débat public et, surtout, parce que cela ne fait en rien progresser les vrais sujets qui méritent d'être correctement traités.

 

Dans une période difficile pour beaucoup de personnes, dont les familles souffrent des effets d'une crise économique globale, l'esprit de responsabilité doit prévaloir, surtout chez les décideurs politiques qui sont les dépositaires de la confiance de leurs concitoyens.

 

Pour ma part, au niveau où se situe mon engagement politique, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour combattre les attitudes et les comportements qui abaissent l'action publique, jusqu'à en faire un objet de rejet. J'ose espérer que les autres acteurs locaux ou nationaux, quelle que soit leur sensibilité, ne céderont pas à cette facilité dont l'usage permet de mieux masquer ses propres carences.

Publié dans En France et Ailleurs

Partager cet article

Un gouvernement sérieux et cohérent

Publié le par Julien Freyburger

A chaque remaniement, une petite musique se fait doucement entendre : les choix effectués seraient "trop ceci", "pas assez cela", untel aurait mérité d'y figurer alors qu'unetelle ne devrait pas y être... Tout ceci est parfaitement normal et, dans certains cas, probablement justifié.

 

Il n'en demeure pas moins qu'au-delà des hommes et des femmes et de leur sensibilité philosophique et politique, il faut tenter de dégager un mouvement d'ensemble. La reconduction de François Fillon dans ses fonctions est une excellente nouvelle et la composition du nouveau gouvernement me paraît positive.

 

Pourquoi ? D'une part, les personnalités choisies sont expérimentées, sérieuses et ont su, en bien des occasions, faire la preuve de leur compétence. A un moment où la France est engagée dans plusieurs opérations de grande envergure, dans un environnement international fluctuant et profondément modifié, la nomination de l'ancien Premier ministre Alain Juppé au ministère de la Défense me paraît opportune, tout comme l'est la confirmation dans leurs fonctions ou la promotion de plusieurs membres du gouvernement.

 

Il faut aussi relever qu'en cette période difficile, qui tarde à céder le pas à une suite que l'on désire plus favorable, la France a besoin d'une équipe exécutive à la hauteur des enjeux et consciente de ses responsabilités, d'autant plus qu'une hypothétique alternative incarnée par le PS reviendrait à partir à l'aventure, sans que l'on sache vraiment quelle pourrait en être la teneur.

 

Contrairement à l'orientation de certains commentaires, l'entrée en fonction du nouveau gouvernement Fillon ne relève ni de l'improvisation ni de la volonté de créer le "buzz", selon l'expression aujourd'hui consacrée. Il s'agit simplement, dans le cadre d'un fonctionnement normal de nos institutions, de doter notre pays des moyens de préparer son avenir dans de bonnes conditions.

 

"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" ont pu affirmer des personnalités au demeurant fort différentes. Gageons que tous les efforts mis en oeuvre ne demeureront pas vains et que nous pourrons rapidement retrouver le chemin d'une croissance durable, au service de tous.

Publié dans En France et Ailleurs

Partager cet article

Pourquoi François Fillon doit rester à la tête du Gouvernement

Publié le par Julien Freyburger

La France et les Français ont connu bien des difficultés ces derniers temps. Certes, nous ne sommes pas les seuls, loin s'en faut ! Certes, personne n'a pu prévoir les méfaits de la crise économique qui s'est abattue sur le monde et qui a nécessité une réaction sans précédent de la part des gouvernements.

 

C'est une nécessité : il nous faut nous adapter en permanence pour ne pas se laisser dépasser par les événements induits par une mondialisation à marche forcée qui voit - très nettement - émerger de nouveaux grands ensembles tels que la Chine, l'Inde ou l'Amérique latine.

 

Le changement n'est pas l'ennemi de la stabilité institutionnelle et politique comme de la pérennité de certaines valeurs. Il nous faut ainsi revenir à certains fondamentaux sans lesquels la prospérité de notre pays ne serait plus qu'un vague souvenir : travail, industrie, innovation...

 

Pour y parvenir, nous avons besoin de repères et d'acteurs politiques susceptibles de garder leur sang-froid et une certaine hauteur de vue quand ils sont confrontés au flot continu des événements qui affectent le confort quotidien auquel nous pourrions pourtant prétendre, ne serait-ce qu'un peu.

 

François Fillon incarne bien cette nécessaire distance par rapport aux remous de l'actualité tout en restant en permanence vigilant quant à la préparation de notre avenir commun.

 

Solidité, fidélité, autorité : telles sont les valeurs que François Fillon incarne. Je souhaite qu'elles continuent de guider son action à Matignon.

Publié dans En France et Ailleurs

Partager cet article