Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Réflexion suite à l'agression d'un enseignant à Aumetz

Publié le par Julien Freyburger

Hier, un collégien d'Aumetz a agressé un membre du corps enseignant en lui administrant un coup de couteau à l'abdomen. Cet acte terrible est de nature à traumatiser l'ensemble de la communauté éducative qui mérite tout notre soutien. Mes pensées sont tournées vers elle et le professeur victime de cet acte inqualifiable, en lui souhaitant de se rétablir très vite.

 

Au-delà de l'effroi répandu par cet accès de violence, qui affecte particulièrement le fils d'enseignants que je suis, il me paraît utile de mettre en garde ceux qui pourraient tirer parti de cet événement pour se placer sur le terrain des moyens dont le ministère de l'Education nationale est attributaire et sur celui de la critique systématique et, en cette circonstance, facile, de l'action gouvernementale.

 

Le véritable problème ne réside pas dans une approche partisane de ces questions mais dans le respect des règles de vie en société. Sans revenir à des temps immémoriaux, il apparaît aujourd'hui indispensable de remettre au goût du jour des notions aussi fondamentales que le respect de l'autorité, incarnée dans une classe par la personne du professeur.

Publié dans Autour de Metz

Partager cet article

Journée nationale du Souvenir

Publié le par Julien Freyburger

Dimanche, à Maizières-lès-Metz comme partout en France, la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation a été commémorée. Sous un ciel clément, nous nous sommes recueillis pour honorer la mémoire de toutes les victimes de la barbarie nazie.

 

 Le message des déportés était particulièrement émouvant. Je vous en propose une lecture.

 

" Il y a 65 ans, au printemps de 1945, comme l'écrivit André Malraux, "la vraie civilisation, … la part de l'homme que les camps ont voulu détruire" triomphait de la vraie barbarie.

 

Les dernières citadelles où les nazis détenaient encore des survivants du génocide des Juifs et des Tsiganes, et des rescapés des camps de concentration, s'écroulaient.

 

Ce furent des jours de bonheur et de tristesse pour les survivants. Des milliers de leurs camarades avaient disparu et, au moment même où ils étaient libérés, beaucoup d'autres, emmenés par les SS, agonisaient sur les routes d'Allemagne, dans des "évacuations forcées" et des "marches de la mort" qui n'avaient pour but que de supprimer les témoins de la barbarie.

 

En cette période anniversaire de leur libération, conscients de la dette qu'ils ont contractée envers les libérateurs, les survivantes et les survivants tiennent d'abord à exprimer leur reconnaissance envers les combattants des armées de la coalition antihitlérienne grâce auxquels la part de l'homme qui subsistait en eux fut préservée.

 

En ce jour de mémoire, nous voulons saluer et encourager toutes les initiatives qui vont dans le sens d'un monde de tolérance, de paix, d'amitié et de solidarité entre les hommes et les peuples. La construction d'une Europe unie et pacifique, l'Organisation des Nations Unies, les progrès d'une justice pénale internationale, et les multiples organisations non gouvernementales mobilisant une jeunesse ardente et généreuse, sont autant de signes d'espoir et de raisons de croire en l'avenir.

 

Oui, nous croyons que le printemps refleurira et que l'humanité saura surmonter ses vieux démons, pour autant qu'elle tire les leçons de ses erreurs passées. "

Publié dans Autour de Metz

Partager cet article

Port du voile intégral et dissimulation de l'individu : que font nos proches voisins ?

Publié le par Julien Freyburger

La question du port de ce qu'il est convenu de dénommer "burqa" dans le vocabulaire courant c'est-à-dire la dissimulation complète du visage et donc de l'individu n'est pas purement hexagonale.

 

Au-delà des interrogations franco-françaises qui transcendent les clivages partisans, notamment au sein de l'opposition socialiste - certains parlementaires dont la députée mosellane Aurélie Filippetti se sont prononcés résolument en faveur d'une loi - force est de constater que le sujet émeut les opinions publiques européennes.

 

Ainsi, avant que ne surviennent des changements politiques qui ont conduit à une démission de son Gouvernement, la Belgique a franchi un pas important dans le sens d'une interdiction générale et absolue du port de la burqa. Les députés belges membres de la commission de l'intérieur de la Chambre ont unanimement approuvé le 31 mars une proposition de loi visant à l'interdire dans l'ensemble des lieux publics.

 

Cette position s'approche de celle de 220 députés membres du groupe UMP à l'Assemblée Nationale qui ont invoqué deux motifs essentiels : la sécurité nécessitant que chacun soit identifiable dans l'espace public et le respect de la dignité de la femme et des principes démocratiques fondamentaux qui sont le substrat d'une société telle que la nôtre.

 

De la même façon, le périmètre concerné par la proposition de loi belge est identique à la solution envisagée en France. C'est l'ensemble de l'espace public qui est visé : voie publique, parcs et jardins, infrastructures culturelles et sportives...

 

Le Danemark s'engage également sur cette voie, après six mois de débats. Le Gouvernement a en effet décidé d'encourager toutes les restrictions au port du voile dans les lieux publics tout en préparant une loi sanctionnant sévèrement les personnes qui imposent cette tenue à des tiers.

 

L'Italie, quant à elle, fait application d'une loi datant de 1975 et interdisant d'avoir le visage masqué en public pour prohiber la pratique en cause. Les Pays-Bas se sont aussi engagés sur la voie d'une interdiction générale.

 

On le constate, le débat sur le voile intégral n'est pas propre à la France. Il s'agit en l'espèce de défendre une position courageuse reposant sur la préservation de valeurs communes aux sociétés démocratiques européennes et qui ont vocation à être partagées par l'ensemble de la communauté nationale, toutes convictions philosophiques, politiques et spirituelles confondues.

Publié dans En France et Ailleurs

Partager cet article

1 2 3 > >>