Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Régionales 2010 : penser "Moselle" !

Publié le par Julien Freyburger

Vous l'avez remarqué : en choisissant ce titre, je me refuse à adopter le discours catastrophiste de certains élus qui arguent d'une situation désastreuse à l'échelle mosellane et lorraine pour engager leur stratégie électorale dans la perspective des échéances de mars prochain. Ainsi, je préfère que nous pensions " Moselle " plutôt que de panser des plaies à l'aide de formules à effet placebo.

Loin de moi, pourtant, l'idée consistant à minimiser l'effet des restructurations militaires sur la santé économique et sociale de notre département ou à n'accorder qu'une attention peu soutenue aux décisions découlant de la révision générale des politiques publiques et à son corollaire de changements nécessaires. Il en est de même des plans sociaux qui affectent durement de grandes entreprises mosellanes et, surtout, les salariés et leurs familles.

Bien au contraire, c'est en envisageant les problèmes sans oeillères et artifices, honnêtement et avec sérieux que l'on parviendra à définir des solutions efficaces.

Car la Moselle mérite bien mieux que la situation qu'elle connaît aujourd'hui.

Car les Mosellans ne peuvent se résoudre à voir leur territoire banalisé et affaibli.

Car les décideurs mosellans doivent prendre toutes leurs responsabilités pour défendre et renforcer une Moselle qui a connu tant d'épreuves au cours des décennies passées.

La Moselle n'a pas à se voir dicter sa conduite et définir son avenir depuis des lieux éloignés tant géographiquement qu'affectivement.

Il n'est peut être pas inutile de rappeler ici que la Moselle représente la moitié de la population lorraine et bien davantage pour ce qui concerne la richesse régionale. Le dynamisme économique, les gisements d'emplois et les infrastructures d'intérêt régional et au-delà se trouvent pour une large part en Moselle.

Il n'est peut être pas inutile non plus que les élus mosellans définissent ensemble une stratégie pour faire rayonner davantage et renforcer notre territoire dans les années qui viennent, loin des calculs politiciens et des tactiques aux vertus limitées.

Des sujets aussi fondamentaux que la localisation à Metz de nouvelles entités publiques et privées, les transports et infrastructures routières dans le sillon mosellan, le développement du versant mosellan du pôle d'Esch-Belval, l'avenir de l'aéroport de Metz-Nancy-Lorraine, la gare TGV Lorraine et le développement du réseau à grande vitesse, la coopération transfrontalière qui concerne la Moselle plus que tout autre département, l'avenir de l'Université à Metz mais aussi à Thionville, Forbach, Sarreguemines ou Saint-Avold, la métropole Metz-Thionville et bien d'autres encore... méritent une réflexion appronfondie et nécessitent des engagements politiques forts dans la perspective des élections régionales.

Il est temps que les Mosellans se concentrent pleinement sur ces enjeux essentiels pour leur avenir et qu'ils se redonnent les moyens d'être fiers de la Moselle, département exceptionnel tant du point de vue de ses innombrables atouts que par son extraordinaire potentiel.

Partager cet article

Hommes et lieux de culte en danger ?

Publié le par Julien Freyburger

Au début de l'été, un abbé officiant a Toul a été à plusieurs reprises sauvagement agressé. Hier, c'est un lieu de culte musulman situé dans la ville qui a été la cible de tags injurieux et d'actes indignes.

Difficile d'apporter beaucoup plus d'éléments sur ces événements d'une particulière gravité. Dans les deux cas, des enquêtes sont en cours.

Il est cependant indispensable de dénoncer et de condamner avec une grande fermeté ces agissements odieux pour les victimes elles-mêmes, pour les croyants et pour la société tout entière.

Chaque citoyen qui le souhaite a heureusement le droit de vivre sa religion de façon satisfaisante. Au nombre des conditions à faire respecter figurent en bonne place la sécurité des fidèles et des ecclésiastiques et aussi la sûreté des lieux de célébration et de réflexion spirituelle.

Et si, bien entendu, les règles qui trouvent à s'appliquer sur le territoire national découlent de la forme républicaine de notre régime et émanent donc, concrètement, du pouvoir temporel, celles-ci doivent garantir la liberté de conscience et de célébration du culte de son choix.

Il s'agit de préserver une liberté fondamentale. Pas moins que cela. A une époque où obscurantisme et bêtise sont loin d'avoir abdiqué malgré les progrès accomplis par l'Etat de Droit et le niveau général des connaissances (ou, à tout le moins, de l'accès auxdites connaissances), il est du devoir de chaque citoyen de faire entendre sa voix, si modeste soit-elle, pour que l'héritage des Lumières ne soit pas relégué au rayon des souvenirs.

Partager cet article

Agression homophobe d'une jeune femme à Metz : un acte inacceptable

Publié le par Julien Freyburger

Le Républicain Lorrain de ce jour nous informe de l'agression d'une jeune femme par plusieurs hommes, leurs motivations ne semblant souffrir d'aucune ambiguïté : le choix de vie assumé de la victime serait à l'origine des coups qui lui ont été portés.

Cet acte particulièrement choquant que l'on pouvait légitimement croire appartenir à un autre âge s'est déroulé au centre-ville de Metz, au cours de la fin de la journée de lundi.

Outre le caractère d'exclusion et de particulière violence de cette agression, marques de fabrique d'esprits étriqués, on ne peut manquer de relever l'extraordinaire lâcheté de ces individus qui ont passé une jeune femme à tabac. Belle preuve de "virilité" et de courage...

Les atteintes portées à l'intégrité physique et morale d'une personne, à raison de son origine, de sa religion, de ses convictions ou de son orientation sexuelle, pour reprendre l'expression consacrée, sont toutes aussi intolérables dans une société civilisée.

Nous avons la chance de vivre dans un pays qui protège les personnes, dans leurs droits et donc dans les choix qu'elles font en conformité avec les principes juridiques et les lois qui régissent l'ordre public et social.

Ces garanties sont d'un niveau particulièrement élevé puisque de nature constitutionnelle et conventionnelle, avec, entre autres textes de référence, la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales dont une partie des dispositions est immédiatement applicable et invocable dans l'ordre juridique français.

Encore faut-il faire vivre ces principes dans la vie quotidienne et faire en sorte qu'une prise de conscience ait véritablement lieu dans de telles circonstances !

A la victime et à ses proches, je voudrais dire tout mon soutien et formuler à son égard mes voeux chaleureux de prompt rétablissement.

Partager cet article

1 2 > >>